16 novembre 2018 par OCDL.

Les Romanais Péageois peuvent-ils encore se soigner ?

L'OCDL a été interpellé par des citoyens du territoire romanais péageois qui se trouvaient en grande difficulté. Impossible pour eux de trouver un nouveau médecin généraliste qui devienne leur médecin référent ; c'est principalement le cas des nouveaux arrivants, et de tous les patients dont le médecin est parti à la retraite ou n'exerce plus.

En tant que citoyen observateur nous avons réalisé au printemps 2018 une enquête auprès de chacun des 65 médecins généralistes situés à Romans intra-muros, Bourg de Péage, et la petite couronne de Romans.

Il ressort de cette enquête :

• le territoire romanais – péageois n'est pas sous-doté en nombre de médecins généralistes et l'agence régionale de santé vient de le confirmer ; cependant sur le territoire très peu de médecins généralistes acceptent de prendre de nouveaux patients.
• Sur 65 généralistes interrogés 9 acceptaient de prendre de nouveaux patients et sur 36 médecins généralistes interrogés pour la ville de Romans intra-muros 1 seul acceptait de prendre de nouveaux patients.

A L'HEURE ACTUELLE, C'EST UN VERITABLE PROBLEME QUE RENCONTRE LA POPULATION DU TERRITOIRE DE ROMANS/BOURG DE PEAGE

– Quid du médecin référent dans le parcours de soins des patients ?
– Quid des modalités de remboursement prévu par la Caisse d'Assurances Maladie dans de tels parcours de soins ?

ET DEMAIN

Notre territoire constitué d’une population vieillissante nécessite de ce fait plus de soins médicaux et paramédicaux …

La majorité des médecins généralistes interrogés sont proches de leur départ en retraite.
La vie des citoyens en est impactée mais aussi celle de notre territoire qui devient ainsi moins attractif.
Nous avons été reçus par les élus des villes de Romans et de Bourg de Péage afin de les alerter, échanger sur ce sujet. Nous avons demandé à être présents lors des tables rondes qui se tiennent à Romans.
Les élus sont conscients du problème mais malheureusement assez impuissants. Soit on assiste à des initiatives privées de regroupements médicaux et paramédicaux sur lesquels les villes n'ont aucun pouvoir, soit ce sont des solutions publiques coûteuses envers lesquelles les médecins sont souvent frileux. De plus les jeunes médecins préfèrent les grandes villes et les CHU.

Nous prenons acte du plan santé du Gouvernement et nous resterons vigilants sur son application locale.
L'OCDL vous tiendra informé. AFFAIRE A SUIVRE …

Print Friendly, PDF & Email

OCDL a écrit 14 article(s)

L'OCDL remercie les internautes qui réagissent à titre individuel à nos articles
et qui sont seuls responsables de l'exactitude des informations et données qu'ils avancent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Observatoire DL

GRATUIT
VOIR